Interview de Agyesh Madan par Mark Cho

 

On continu notre série d'interviews réalisée par Mark Cho. Il nous a gentiment donné son aval pour qu'on la publie sur notre site.

madan stoffa.jpg

Note : Agyesh Madan est le fondateur de Stoffa, une marque dont on avait déjà parlé ici.

Mark Cho : Que portez-vous ?

Agyesh Madan : 

  • Un chapeau Stoffa, qui peut se rouler sur lui-même
  • Une écharpe Jacquard en cachemire et soie de chez Stoffa
  • Un blouson 002 aviateur Stoffa en cuir suédé couleur sable
  • Un pantalon Stoffa double pince en coton toucher peau de pêche couleur sable
  • Belgian shoes

Mark Cho : Pouvez-vous parler de votre parcours dans l'industrie textile et où vous êtes maintenant?

Agyesh Madan : Je pense que mon parcours est simple. J'ai débuté en tant qu'ingénieur en informatique spécialisé en applications Web où, grâce à mon expérience dans une start-up de e-commerce, je me suis découvert une passion pour l'industrie du vêtement et plus encore une fascination pour la production. Je l'ai suivi en allant à la Parsons New school of design, où je me suis concentré sur le développement produit.
Au cours de ma scolarité j'ai eu la chance de découvrir la marque napolitaine ISAIA Napoli que j'ai rejointe au cours du 2ème semestre de l'année 2010. J'y ai passé quatre ans en commençant par du marketing et du développement de produits aux États-Unis, puis en Italie en tant que Directeur de Développement des produits de la marque. C'est en Italie sous le mentorat de Leonardo Genova (le responsable de tout le développement des produits chez ISAIA) que j'ai approfondi ma passion pour les textiles et trouvé l'idée d'une production responsable.

L'année dernière, j'ai fondé Stòffa; Nous nous sommes concentrés sur la création produits dont le design est travaillé grâce à une exploration continue de ce qui se fait en terme de production. Je voulais vraiment concentrer toute notre énergie dans la construction de produits innovants et robustes; et la seule façon de le faire était de faire une catégorie de produit à la fois. Actuellement, nous proposons une série d'accessoires qui incluent nos chapeaux et écharpes ainsi que des vêtements et des pantalons sur mesure.

Mark Cho : Vous mettez beaucoup l'accent sur les combinaisons de couleurs. Pourriez-vous suggérer des lectures ou des références intéressantes?

Agyesh Madan : La couleur fait partie intégrante de ma vie. Je tire une joie irremplaçable de l'expérimentation de l'harmonie en utilisant couleur. Je pense que la plupart des gens intéressés par ce domaine connaissent l'Interaction Des Couleurs de Josef Albers qui a présenté une théorie selon laquelle les couleurs étaient régies par une logique interne et trompeuse. Ce que la plupart des gens ne connaissent peut-être pas, c'est l'application (NDLR : application Iphone ou Android) interactive créée par l'Université de Yale, sur la base du livre précité. Elle est disponible au téléchargement et je recommande vivement à tous les enfants et adultes de la télécharger et de la tester. Elle est bien conçue et utilise vraiment la puissance de la technologie pour approfondir une lecture déjà solide.

Mark Cho : Stoffa, votre dernier projet, a connu une croissance d'une façon peu courante. Vous avez commencé avec des chapeaux, puis êtes partis sur des vestes en cuir et des pantalons. Y a-t-il eu une raison particulière à cette progression?

Agyesh Madan : Stòffa a été créée sur le principe fondamental de créer des produits au design réfléchi et réalisés de manière responsable. À cet effet, tous nos produits sont fabriqués dans des unités de production où nous contrôlons de près chaque étape; des matières premières aux finitionset à l'emballage. De plus, nous testons (NDLR : en les portants) nous même tout ce que nous produisons au moins un an avant le lancement. Cette philosophie a dicté notre voie dans la mesure où nous nous concentrons sur une catégorie de produit à la fois, créant ainsi lentement une collection de produits bien conçus, testés et élaborés de manière très responsable.

Mark Cho : Vous avez eu une période de formation chez Isaia qui comprenait des visites régulières au Japon. Avez-vous une idée des différences entre les deux marchés?

Agyesh Madan : Le Japon était une expérience incroyable car j'ai observé un certain sens inné chez les gens pour la recherche approfondie et l'exploration avant d'acheter le bon article. En tant que développeur de produit, il était vraiment gratifiant de voir la passion chez les clients car ils savaient comment chaque produit était fabriqué et respectaient vraiment la vision du fabricant.
D'un autre côté, aux États-Unis, il y a un certain sens de la nonchalance ou l'idée de jouissance en ce qui concerne les vêtements. Je trouve cela très génial, car j'ai toujours cru que les vêtements sont faits pour être vraiment portés et usés.
En tant que développeur de produits, j'ai senti qu'il était de notre responsabilité de marier les deux. Etre vraiment réfléchis sur tous les éléments de nos produits tout en les concevant, mais aussi les présenter comme des articles qui sont faits pour être portés, appréciés et vivre avec sans trop de soin.

 

 

Traduit de l'anglais par nos soins. Certaines phrases peuvent paraître alambiquées, mais l'on a pas trouvé de meilleur traduction.
Vous pouvez consulter l'original ici.