Qu'est ce que le GuppyFriend de Patagonia ?

 
 
GUPPYFRIEND PATAGONIA.jpg

[Article non sponsorisé]

Saviez-vous que que pour chaque lavage, un pull en acrylique perd en moyenne plus de 700 000 fibres ? (source ici)
Et devinez où finissent une partie de ces particules ? Dans l’océan bien évidemment. Et vous vous en doutez, une autre partie de ce plastique est même ingérée par les poissons, puis par…nous !
Les marques nous bassinent les oreilles avec leurs, “t-shirt en polyester recyclé”, “les fibres synthétiques se recyclent beaucoup mieux que les fibres naturelles”…Oui toutes ces initiatives vont dans le bon sens, mais pourquoi ne nous ne parle-t-on jamais de cette problématique de pertes de micro-fibres, principalement lors du lavage ?

For each wash load of 6 kg (about 13 lbs), the acrylic sweaters shed an estimated 729,000 fibers.
— QZ.COM

Patagonia produit une quantité impressionnante de vêtements en polyester, dont leur emblématique polaire en Synchilla qui a été conçue dans les années 1980. Car oui, c’est eux qui ont inventé cette laine polaire un peu pelucheuse avec l’entreprise de tissage Malden Mills .

Pull en Synchilla Photo : Patagonia

Pull en Synchilla
Photo : Patagonia

30 ans plus tard on commence seulement à réaliser quels sont les dégâts environnementaux que peuvent engendrer ces textiles. Alertés par différentes études scientifiques récentes, la marque a décidé de trouver une réponse. Elle porte le nom de Guppy Friend. Elle a été par les membres de l’association berlinoise STOP! MICRO WASTE qui rassemble des passionnés de sport outdoor et vêtements respectueux de l’environnement.
Cela n’a vraiment rien d’une solution miracle mais ce sac permet de réduire significativement (aucun chiffre exact n’est communiqué) le nombre de fibres qui finissent dans le tout à égout puis dans l’océan.

GuppyFriend Photo : Patagonia

GuppyFriend
Photo : Patagonia

Nous on se demande surtout pourquoi Patagonia continue de produire ces polaires ? Ou alors pourquoi ne pas donner gratuitement un Guppyfriend - vendu actuellement 30€ - avec tout achat de polaire ? Autant pousser le raisonnement jusqu’au bout Monsieur Chouinard.

Lorsque qu’une polaire (Patagonia ou autre) est lavée, c’est ce type de fibres (agrandi au microscope) qui peuvent terminer dans les océans Photo : Patagonia

Lorsque qu’une polaire (Patagonia ou autre) est lavée, c’est ce type de fibres (agrandi au microscope) qui peuvent terminer dans les océans
Photo : Patagonia

La marque partage également le guide de l’association STOP! MICRO WASTE pour alerter ses consommateurs sur les dangers des vêtements en fibres synthétiques. On retiendra qu’il faut éviter dans la mesure du possible de laver trop souvent ce type de vêtement et lorsque c’est le cas, de le mettre dans un sac protecteur tel que le GuppyFriend.

MICRO WASTE.jpg
GUPPY FRIEND.jpg
 
Thomas MANGINComment