AngloItalian : un avenir prometteur

 

Il y quelques temps j'ai écrit un article intitulé London, The place To Be. J'ai donc voulu vérifier par moi-même s'il valait vraiment la peine pour vous d'aller à Londres. 1er élément de réponse avec cette visite chez AngloItalian.

 

Les Fondateurs

Jake Grantham et AlexPirounis sont à l'origine de cette marque londonienne. Si vous regardez religieusement les photos streetstyle juste après le Pitti Uomo - celles d'un Robert Spangle sur QG par exemple - , vous connaissez sans doute déjà leurs visages.

Jake est Londonien d'origine. Enfant, il passait beaucoup de temps avec sa mère chez Harrods, le célèbre magasin Londonien. Très classique et old school à l'époque selon Jake. Une expérience très démocratique, car tout le monde peut entrer et se balader dans le magasin. Un esprit d'ouverture qui se retrouve chez AngloItalian. 
C'est aussi le même magasin où, enfant, Frédéric Beigbeder faisait ses emplettes de Noël avec ses parents et repartait souvent avec un manteau en Harris Tweed à tartan. Selon ses dires (cf Égoïste Romantique - de mémoire). Pour vous donner une idée, c'est un peu l'équivalent du Bon Marché à Paris

Jake a travaillé sur Savile Row, chez Drake's puis au sein de l’excellente équipe TheArmoury à Hong Kong. (l'entreprise qui a racheté Drake's) Elle a fait un formidable travail au début des années 2010 (et continue d'ailleurs) : des tailleurs tel que Orazio Luciano ou Antonio Liverano ont dépassé la sphère des seuls initiés et acquis une certaine notoriété.

Alex est d'origine italo-grecque. Italien de part sa mère  et Grec du côté de son père. Il a travaillé 5 années pour Kiton, ce qui est un atout important quand on veut commencer une entreprise dans ce secteur. Il comprend très bien la manière dont les Napolitains produisent et quelles sont leur limites. Un savoir qui leur fut indispensable pour développer des costumes de qualité à un prix raisonnable. Alex a par ailleurs également travaillé à Londres et en Asie. Notamment pour TheArmoury.

anglo italian london jake grantham alex pirounis

 

Naissance

Vous vous en doutez, cette idée ne date pas d'hier. C'est le projet d'une vie. Un projet qui a abouti en 1 an et 2 mois (depuis leur démission) avec l'ouverture de leur boutique londonienne.
Pourquoi AngloItalian ?

  • Anglo (Jake) / Italian (Alex)
  • Anglo parce qu'ils sont situés à Londres, et qu'une bonne partie de leurs tissus et de leur goûts sont anglais.
  • Italian, parce que 90% de leurs vêtements sont produits en Italie et qu'ils aiment le style Italien. Jake aime en particulier celui des années 50. 

Un style qui ne retrouvait pas à Londres. C'était important pour eux de faire quelque chose de différent et de le faire A à Z.
 

 

BOUTIQUE

Elle s'intègre très bien dans le quartier de Marylebone. Le même quartier où se trouve Trunk Clothiers, Monocle, Sunspel, Paul Smith...Comme déjà dit ailleurs sur ce site, c'est l'équivalent du Marais à Paris. Des boutiques à l'esprit bohème chic. Pas de bling bling. Le quartier pullule de café/bar avec des devantures en bois vert kaki, bleu indigo ou noir. Et pour les intérieur, on retrouve beaucoup de céramique au sol. 

Mais revenons à AngloItalian. Autant le dire tout de suite : j'aime beaucoup. Pas de néons qui piquent les yeux et pas de matières trop froides. On se sent très vite à l'aise : mur blanc, grandes plantes, sofa très confortables aux inspirations scandinaves, table en marbre, sol en parquet et en pierre à l'aspect granite....Ce décor intérieur est signé de l'agence Reddeer (et Morgancarr me semble-t-il). Et pour ceux que ça intéresse, le travail de l'image de marque (emballages, affiches...) a été réalisé par l’agence de communication Thinkbirch.

A cela s'ajoute de la bonne musique. Entre parenthèse, Jake m'a confié écouter du Jazz, pas mal de musiques des années 50. (Doo-wop style). Plus Pavaroti pour Alex. Mais non, ce n'est pas la bande son du magasin.
 

Et pour finir, un petit détail, la boutique sent vraiment bon. Un parfum de chez Jo Malone, mais je saurai dire lequel précisément.

Ah j'oubliais, Jake m'a dit qu'il n'y avait pas de Whisky, que ça ne correspondait pas totalement à l'esprit de la maison. Bon j'en ai tout de même trouvé un caché à proximité des liasses de tissu. Un classique : Nikka Whisky from the Barrel.

anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis

PRODUITS

Costumes

Ma première impression ? Les produits sont beaux, bien réalisés et confortables. Pour ne rien gâcher les fondateurs sont ultra sympathiques, chaleureux, joviales, passionnés et aussi compétents ! Ils maîtrisent leur sujet et ça se sent.

Les costumes et les vestes de sport sont produits à la main en Italie, à Naples dans un petit atelier.

Au niveau du prix, ils tenaient à avoir quelque chose d'abordable. En somme le prix qu'ils seraient prêt à mettre pour un costume de cette qualité. Parce que oui, quand vous avez goûté au bespoke avec des tailleurs de renom comme Antonio Liverano, il est difficile de revenir en arrière. On les comprend. Ils ont donc essayé de coller au maximum à la qualité que l'on peut trouver lorsqu'on achète un costume bespoke digne de ce nom : plastron flottant, revers montés et entoilés à la main, idem pour le col et l’emmanchure...

[...] 1 year to find the right balance between the lapels, the shoulders, the lapels curves, the breast pocket...we did it from scratch.

It is definitely a Napolitean jacket...but like no one else
— Jake Grantham

Une autre particularité que j'aime beaucoup : ils ont des tissus vintages exclusifs. 40 différents et en quantité limitée (entre 3-5 costumes maximum par tissu).
Cette sélection correspond à tout ce qu'ils aiment et recommandent. Été comme hiver. Une très bonne idée, surtout quand on sait que le client est souvent perdu avec l’immensité des choix de tissu possible. Là ça devient beaucoup plus facile. Bon je vous rassure, ils ont aussi les classiques de chez Holland sherry, Dugdale ou Loro Piana.

Pour la ligne de prêt à porter, ils ont choisi des tissus irlandais (en lin), italien (les cotons par exemple) ou anglais.

les indispensables paris anglo italian

J'ai essayé leur veste de costume et une sport jacket. En 44 et 46 (oui je suis mince).
L'avantage justement de cette offre, c'est de pouvoir essayer les vestes ! Vous vous rendrez vite compte si cela est fait pour vous ou non. Un sacré avantage  très largement sous-estimé ! Deuxième avantage, vous savez que la coupe ne bougera pas si vous recommandez le même costume. Exit les mauvais jour du tailleur (qui manque de précision sur la coupe). Les patrons sont coupés via une machine assisté par ordinateur. Vous êtes donc sûr d'avoir toujours le même vêtement. 

Un détail qui m'a tout de suite plu en l'essayant : l’emmanchure assez haute. Elle donne un look plus propre et une bonne aisance de mouvement.
Côté épaule, ils ont créé une épaule de leur propre style. A savoir un peu plus structurée qu'une épaule napolitaine. Elle présente un enroulé avec une cigarette. Ce n'est pas non plus une épaule anglaise hein. Plutôt une inspiration anglaise.
Si celle-ci ne vous plaît pas, il reste la possibilité d'opter pour une épaule napolitaine traditionnelle dite Spalla Camicia; 

Délais de confection ? Entre 4 et 5 semaines.

Prix : en prêt à porter, les vestes de sport sont au alentour de 900£. Les costumes à partir de 1350£. Pour du sur-mesure (MTM) il faut compter environ 30% plus cher.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les contacter. Ils ont bien insisté sur le fait qu'ils étaient totalement transparent. Et pour cause, grâce Internet, le consommateur monte en compétence. Il connait la plupart des détails d'une bonne confection. Rien ne sert de vouloir cacher ou mentir.

Jeans

Les jeans sont fabriqués avec un tissu Japonais fabriqué chez Kuroki Mills (voir photos ici). L'une des plus connue (et reconnue). Le développement de ces jeans à pris aussi lontemps que celui des costumes. Le délavage développé est d'ailleurs exclusif. 
Au niveau des caractéristiques, il s'agit de jeans mid-rise (mi-hauteur) et tapered leg (coupe carotte). Il ne voulaient pas quelque chose de trop cow-boy (RRL) ou trop tailleur. Un juste milieu.
Je n'ai pas pris de photos, mais les boutons et les rivets ont des détails plutôt sympas. Des détails yuppie style selon Jake.

Blousons et field jacket

De beaux blousons en cuir suédé en prêt-à-porter ou sur mesure (petites modifications possibles : longueur des manches...) sont disponibles. D'autres couleurs sont également possibles avec cette dernière. Leur Safari jacket est également très belle. Comptez 390£.

Petit bonus : j'ai également vu et essayé (très confortable avec un faux Raglan de ce que j'ai pu voir) le prototype d'une future veste de chasse (voir photo) dans le style de Barbour. Made in Italie et une matière anglaise.

Chaussures

J'ai vu le prototype, ça devrait arriver bientôt !

Knitwear

Pulls col rond en mélange cachemire/coton. Pourquoi pas en laine mérinos me direz-vous ? Jake m'a expliqué que selon eux, ces pulls étaient parfait pour l'été, lorsqu'il fait un peu froid. Ils sont plus épais que ceux en laine mérinos extra fine, et moins que ceux en laine Shetland. (plus pour l'hiver)

Accesoires

Ils ont des cravates. Ils aiment bien les motifs old school, à rayure notamment (regimental stripe). Des cravates qui se vendent d'ailleurs comme des petits pains. Vous trouverez aussi des ceintures (de la marque Anderson), et des pocket square.

 

 
anglo italian london jake grantham alex pirounis
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
anglo italian london jake grantham alex pirounis
We treating ourselves like a huge brand, not like a little shop. We do everything : we developp our own jackets, our own fabrics...
— Jake Grantham
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
We make garnements that have handmande lapel, handmade armhole, handmade collar, floating canvas...we try to be close as we can to a sartorial jacket, close as we can to jackets from tailors we knows, love and respect.
— JAKE GRANTHAM
anglo italian london jake grantham alex pirounis
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
les indispensables paris anglo italian
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
When you have a lot of handmade suit, it’s difficult to come back something without that quality
— Jake Grantham
anglo italian london jake grantham alex pirounis
les indispensables paris anglo italian
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis
anglo italian london jake grantham alex pirounis